• Programme URBINAT financé par l’Europe Horizon 2020 (2018-2023)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : Ghozlane Fleury-Bahi, UN (2018-2023)
Financement : European Commission; Horizon 2020
Porteur : Institute for Advanced Architecture of Catalonia
29 partenaires internationaux dont 7 villes européennes

URBiNAT | Urban Innovative and Inclusive Nature focuses on the regeneration and integration of deprived districts in urban development through innovative Nature-Based Solutions (NBS) – an Urban Inclusive Nature – ensuring sustainability and mobilising driving forces for social cohesion; specifically, on “public space” and on creation of new urban, social and nature relations with and between different neighbourhoods.
To identify NBS that create relevant social, economic and environmental impact and promote human health, the consortium gathers 7 European cities that will develop the co-creation of Healthy Corridors as an innovative and flexible NBS, which integrates itself a vast array of NBS emerging from community-driven design processes. The cities will act as living laboratories, in which ecologic, cultural, social and economic impacts will be assessed.
Contribution of the LPPL to the project : Studying how NBS could contribute to quality of life and well-being in deprived urban areas.

  • Questionnaire de validation de la démarche participative : PARTicipative Approach QUEstionnary - PARTAQUE (2020-2022)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : Abdel Boudoukha, UN
Financement : Cancéropôle Grand Ouest
Porteur du projet : Pr. Philippe Colombat, Université de Tours, Président de l’Observatoire sur la Qualité de Vie au Travail des soignants

Le constat de la fréquence de la souffrance des soignants dans les services d’hématologie et de cancérologie a conduit, depuis les années 2000, à l’élaboration d’un modèle organisationnel : la démarche participative (DP). Plusieurs études quantitatives ont démontré les corrélations positives entre le management participatif et la qualité de vie au travail (QVT) des soignants et plus récemment avec la qualité des soins. Il vient également d’être démontré des liens très importants entre ce modèle et les facteurs managériaux essentiels en lien avec la QVT que sont le leadership transformationnel, la justice organisationnelle, le soutien organisationnel perçu et le soutien à l’autonomie. Cependant, à ce jour, il n’existe aucun outil pour évaluer la démarche participative, obligatoire pour la prise en charge de patients en soins palliatifs particulièrement nombreux dans les services de cancérologie.
L’objectif de cette étude est de valider un questionnaire permettant d’évaluer la démarche participative au sein des services de soins. La mise à disposition de ce nouvel outil de mesure multidimensionnel (i.e., questionnaire de Démarche Participative, qDP) permettra à la fois d’évaluer globalement la perception d’une démarche participative dans les services de santé ainsi que l’évaluation de chacune de ses quatre composantes (i.e., formation interne, staffs pluriprofessionnels, soutien aux équipes, démarche projet). La méthodologie mise en œuvre est mixte : quantitative (questionnaires) et qualitative (entretiens individuels et collectifs).

  • ReLev : Reconstruction des territoires : leviers pour anticiper les catastrophes naturelles (2018-2021)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : Oscar Navarro, UN
Financement : Agence Nationale pour la Recherche – AAPP OURAGANS 2017 Catastrophe, Risque et Résilience
Porteur : CEREMA
Partenaires : École des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), Université de Lorraine, Université Paris Sud - Paris 11, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Suite aux passages des ouragans Irma et Maria aux Antilles en novembre 2017, l’Agence Nationale de la Recherche a lancé un appel à projet 2018 « Ouragans 2017 – catastrophes, risques et résilience ». Ce projet s’inscrit au sein d’un défi majeur du 21ème siècle qui consiste à proposer des adaptations pour des sociétés futures plus résilientes aux risques. Le projet ANR ReLev interroge la préparation des modes organisationnels de la reconstruction post-catastrophe visant à faire émerger des scénarii de reconstructions par les acteurs/populations locaux. Il s’inscrit dans le contexte issu des cyclones Irma et Maria aux Antilles et Harvey aux États-Unis et s’ouvre à différents types d’aléas (ouragans, inondation, submersions marines).
En visant à poser les bases d’une méthodologie pour améliorer la préparation des territoires à la reconstruction suite à des catastrophes naturelles, ReLev s’inscrit dans l’appel à projet Ouragan 2017 en traitant les deux thématiques suivantes :
- Reconstruction et adaptation des systèmes pour faire face aux prochains événements météorologiques extrêmes,
- Etudes et analyses d’impact, modèles et amélioration des connaissances sur la vulnérabilité des territoires, et des citoyens en situations climatiques extrêmes, prenant en compte notamment l’intégration de différentes vulnérabilités.

  • Com2SiCa : COMprendre et SImuler les COMportements humains sur des territoires en situation de CAtastrophe : de l’analyse à l’anticipation (2017-2021)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : Oscar Navarro, UN
Financement : Agence Nationale pour la Recherche

Ces quarante dernières années ont été marquées par un accroissement important du nombre de catastrophes, révélant la complexité de ces événements et de multiples causalités (physiques, biologiques, technologiques et humaines). Ces tendances ne devraient pas s’inverser dans les années à venir, car les facteurs de risque restent nombreux. Les populations ignorent souvent de quelle façon elles doivent agir ou réagir en situation de catastrophe et certains comportements s’avèrent inappropriés par rapport aux réactions préconisées par les acteurs opérationnels. Le projet Com2SiCa vise à relever ces défis en couvrant 3 volets fondamentaux de la recherche : acquisition et analyse de données réelles permettant l’identification, la description et la classification des comportements humains ; modélisation mathématique de la dynamique spatiotemporelle des comportements ; développement d’une plate-forme web cartographique de simulation des réactions humaines destinée à la communauté scientifique et professionnel en charge de la sécurité et sûreté des citoyens. Deux terrains d’étude sont retenus : un tsunami local sur le littoral azuréen et un accident technologique sur l’agglomération havraise. Pour réaliser ce projet, le consortium rassemble des chercheurs géographes, psychologues, mathématiciens, informaticiens, géophysiciens et des partenaires institutionnels et opérationnels en charge d’assurer la sécurité et la sûreté des citoyens et des territoires.

  • Enquête sur les Pratiques et les Logiques d’Action en matière de Lutte Anti-Vectorielle – EPLA-LAV (2017-2021)

LPPL porteur - Responsable scientifique : Ghozlane Fleury-Bahi, UN
Financement : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)
Partenaires : UMR 7300 ESPACE ; Centre François Viète (CFV EA 1161) ; Observation Régional de Santé des Pays de la Loire, UMR MIVEGEC

L’objectif est de recueillir des informations concernant les croyances, logiques d’actions et pratiques de différentes populations (population générale et professionnels de santé) de la façade atlantique afin de les transformer en connaissances scientifiquement avérées et politiquement utiles à la prévention des risques entrainés par l’arrivée et l’implantation d’Ædes albopictus, vecteur potentiel de maladies virales (dengue, chikungunya).
Pour ce faire, deux études seront menées auprès de professionnels de santé, ainsi que deux études auprès d’échantillons issus de la population générale. Pour chacune des deux populations, une étude qualitative (entretiens, monographies, retour d’expérience, observation de terrain) et une enquête quantitative (questionnaires) seront menées. Les données seront recueillies au long de la façade atlantique de la France métropolitaine (Loire Atlantique, Charente-Maritime et Vendée), ce choix étant défini par la dynamique spatiale d’Aèdes albopictus, le rythme de son installation, les différentes techniques ou pratiques utiles à la LAV déjà mises en place, ainsi que le rôle et l’enrôlement des populations concernées.
Ce projet interdisciplinaire associe des psychologues sociaux, anthropologues, sociologues, entomologiste et médecins épidémiologistes.

  • Injonction à se Former et à s’Adapter (INFORMA - 2017-2020)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : André Ndobo, UN
Financement : Région Pays de la Loire (fonds gérés par E.S.O)
Porteur : ESO, UMR CNRS, 6590 - Université d’Angers
Partenaires : 7 partenaires de la région et 2 partenaires nationaux : CENS (Nantes), LEMNA (Nantes), CREN (Nantes et Le Mans), LPPL (Nantes & Angers), GRANEM (Angers), DCS (Nantes), GAINS (Le Mans), LIPHA (Paris Est), Centre Max Weber (Lyon)

Dans le cadre de la réforme du Compte Personnel de Formation (CPF), le projet INFORMA tente de relever plusieurs paris : 1) saisir la manière dont les acteurs s’approprient ou rejettent l’injonction à se former et à s’adapter. Dans une approche compréhensive, le projet cherche à mettre en évidence les déterminants qui en ouvrent ou en ferment l’accès, en portant attention aux raisons du non-recours et au décrochage en cours de formation professionnelle continue (FPC), 2) confronter les effets escomptés aux effets constatés de la formation professionnelle continue (FPC) par ceux et celles à qui elle est destinée, 3) relever par quels processus la formation s’est progressivement imposée comme la seule solution contre le chômage et l’instabilité des parcours professionnels en analysant les arguments et les mots d’ordre mobilisés pour la justifier (mobilité, innovation sociale, autonomie, responsabilisation, employabilité, adaptation, polyvalence, etc.), 4 )interroger les financeurs de la formation professionnelle continue, des employeurs et des responsables de ressources humaines qui acceptent de parler de leur usage de la formation et de ses possibles implications sur leur propre travail et la gestion de leurs salariés.

  • Nature4Cities: Nature Based Solutions for re-naturing cities: knowledge diffusion and decision support platform through new collaborative models - N4C (2016-2020)

LPPL partenaire - Responsable scientifique : Ghozlane Fleury-Bahi, UN
Financement : Commission Européenne ; Horizon 2020 pilier 3, Smart and Sustainable Cities ; RIA - Action de recherche et d’innovation
Porteur : NOBATEK
Partenaires : programme associant 26 partenaires européens

Le projet N4C vise à développer une base de données scientifique et un outil opérationnel pour l’évaluation de l’efficacité technique, économique et en termes de santé et de bien-être des solutions basées sur la nature (NBS: Nature Based Solutions).
Contribution du LPPL :
- Comprendre comment les NBS sont susceptibles de jouer un rôle en termes d’amélioration de la QDV et du bien-être en ville
- Développer un outil basé sur des indicateurs de QDV à évaluer impacts individuels et collectifs des NBS
- Généraliser l’analyse et la méthode à différents contextes nationaux et culturels en Europe
En savoir plus

  • Enfance et jeunesse - ENJEUX (2015-2020)

LPPL partenaire
Financement : Région Pays de la Loire (fonds gérés par le CERHIO)
Porteur : CERHIO, Université d’Angers
Partenaires : 18 partenaires régionaux

Le programme couvre cinq champs scientifiques interconnectés autour de la thématique « Enfance et Jeunesse » à partir de problématiques novatrices à la fois bien identifiées et complémentaires. Le LPPL est principalement impliqué dans les axes : enjeux de santé publique, filiations et familles, droits et citoyenneté.