https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/image-soutenance-these_1607355360308-JPG
  • Le 18 décembre 2020
    false false
  • Début : 14h00 en visioconférence

SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE

CONCERNANT :

Madame Kristina SERBEZOVA-BEAUVIVRE

sur le sujet suivant  :

Modélisation des processus reliant comportements de leadership,
performance et santé psychologique, au service du développement
d’un outil d’évaluation et d’accompagnement des managers.


SOUS LA DIRECTION DE : Madame Ghozlane FLEURY-BAHI (directrice de thèse)

Composition du jury :

- Madame Ghozlane FLEURY-BAHI - Professeure, Université de Nantes (directrice de thèse)
- Monsieur Philippe SARNIN - Professeur, Université Lumière Lyon 2 (rapporteur)
- Monsieur Nicolas GILLET – MCF-HDR, Université de Tours (rapporteur)
- Madame Christine JEOFFRION - Professeure, Université de Grenoble Alpes (autre membre)
- Monsieur Abdel-Halim BOUDOUKHA - Professeur, Université de Nantes (autre membre)
- Monsieur Patrick BEMMERT – Président, FdF Conseil (membre invité)



Résumé :

L'objectif de ce travail de thèse est d'examiner les processus qui relient les comportements de leadership à la performance et à la santé psychologique. La notion de leadership est envisagée selon une conception de polyvalence comportementale du leader à travers trois études quantitatives. Dans l'Étude 1, un outil d'évaluation de l'équilibre du leader dans ses comportements est élaboré et validé, à partir de deux échantillons de managers (N1 = 709, N2 = 226). Sur la base du deuxième échantillon, l’Étude 2 modélise les processus reliant le leadership équilibré, la culture organisationnelle, la santé psychologique du leader et la performance de son équipe. L’Étude 3 cherche à rendre compte des processus par lesquels les comportements de leadership influencent la santé psychologique et la performance des collaborateurs (N = 105).
Cinq résultats majeurs découlent de cette thèse :
1) Le leadership équilibré évalué par l’outil élaboré prédit une meilleure performance collective.
2) La culture organisationnelle contribue à l’équilibre de son leadership et à la performance collective.
3) Le stress et le burn-out du leader diminuent sa capacité à équilibrer ses comportements.
4) Le leadership habilitant est associé à une meilleure performance collective et à un moindre niveau de stress et de burn-out chez les collaborateurs.
5) L’empowerment psychologique des collaborateurs médiatise les effets du leadership habilitant sur la santé psycho-logique et sur la performance des collaborateurs et y contribue de façon indépendante.
Les implications théoriques et pratiques de ces résultats sont discutés, notamment en termes d’accompagnement des leaders.