https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/boutoleau-bretonniere-claire_1633354604754-png
  • Le 27 octobre 2021
    Campus Tertre
    Salle 104 - Château du Tertre
    false false
  • Début : 14h00

SOUTENANCE D'HABILITATION A DIRIGER LES RECHERCHES EN PSYCHOLOGIE Claire BOUTOLEAU BRETONNIERE


CONCERNANT :


Madame Claire BOUTOLEAU-BRETONNIERE



La Dégénérescence FrontoTemporale :
de la compréhension et l’évaluation des troubles comportementaux aux conséquences cliniques




Composition du jury :

Garant :            Pr Mohamad El Haj (Nantes Université)
Rapporteurs :   Pr Fabrice Berna (Université de Strasbourg)
                         Pr Olivier Godefroy (Université d’Amiens)
                         Pr Marion Luyat (Université de Lille)
Examinateurs :  Pr Philippe Allain (Université d’Angers)
                          Pr Pascal Derkinderen (Nantes Université)
                          Dr Catherine Thomas-Antérion (Université de Lyon)


Résumé :

La dégénérescence frontotemporale (DFT) est une pathologie rare, mais une des principales maladies neurodégénératives touchant les personnes de moins de 60 ans. Les troubles psychocomportementaux y sont au premier plan.
Le document présenté pour l’obtention de l’habilitation à diriger les recherches (HDR) traite de nos travaux portant tout d’abord sur l’évaluation comportementale dans cette pathologie avec d’une part un état des lieux des différentes méthodes d’évaluation, et d’autre part l’élaboration et la validation d’une échelle comportementale appelée DAPHNE (pour Désinhibition, Apathie, Persévérations, Hyperoralité, Négligence précoce, perte de l’Empathie) dédiée à cette population. Nous avons également étudié les corrélats émotionnels avec l’espoir d’avancer dans la compréhension des interactions entre troubles du comportement, émotions et cognition sociale qui font toute la singularité de cette maladie.
La pathologie DFT, et tout particulièrement les modifications comportementales, ont un retentissement très important sur les proches des patients. Nous avons mené des études pour évaluer la lourdeur du fardeau et améliorer la prise en charge des patients et de leurs familles
L’ensemble de nos travaux nous a amené à nous interroger sur les processus à l’œuvre dans la genèse des troubles du comportement et ce qui les différencie des troubles psycho-comportementaux retrouvés dans la maladie d’Alzheimer. Nous proposons ici une modélisation Dégénérescence frontotemporale versus Maladie d’Alzheimer, que nous souhaitons tester lors de futurs travaux.
Par ailleurs, nos travaux se poursuivent avec la constitution d’une cohorte multicentrique de patients DFT qui servira de base solide pour nos projets à venir allant de l’amélioration des capacités diagnostiques à la prise en charge thérapeutique.