https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/soutenance-elise-riquin_1609941984108-jpg
  • Le 01 juillet 2022
    Salle C248
    false false
  • Début : 10h00

SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE ARKOUB Dyane

CONCERNANT :

Madame Dyane ARKOUB

sur le sujet suivant  :

Facteurs de risque et de vulnérabilité et troubles psychopathologiques liés au harcèlement psychologique intraconjugal (HPIC).

SOUS LA DIRECTION DE : Monsieur Abdel BOUDOUKHA

Composition du jury :

Examinateurs :
- Christine Jeoffrion – Professeur des Universités, Université Grenoble Alpes
- Cyrille Bouvet – Professeur des Universités, Université Paris-Nanterre
- Anne Congard – Professeur des Universités, Nantes Université
- Nelly Goutaudier – Maitre de Conférence, Université de Poitiers
Directeur de thèse :
- Abdel Halim Boudoukha – Professeur des Universités, Nantes Université
Co-directeur de thèse :
- Emeline Chauchard – Maitre de Conférence, Nantes Université
Invité(s) :
- Marc Joly – Chercheur en sociologie, Paris Versailles
- Ernestine Ronai – Responsable de l'Observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine Saint-Denis



Résumé :

Avec plusieurs millions de victimes à travers le monde, y compris en France, les violences (psychologiques, physiques, sexuelles) dans le couple constituent un enjeu sociétal majeur. Alors qu’outre-Atlantique la recherche montre que le harcèlement psychologique intraconjugal (HPIC) serait la forme de violence la plus délétère, la littérature scientifique française ne s’intéresse qu’aux violences touchant à l’intégrité physique. L’hexagone pourtant pionnier dans la conceptualisation de ce phénomène n’a engagé aucune étude, laissant ainsi inconnues les caractéristiques des victimes mais également les conséquences de cette forme de violence. De même, le repérage du HPIC ne bénéficie d’aucun repère scientifique. Ce travail de thèse tente de répondre aux manques de la littérature française à travers 5 études originales menées auprès de 424 femmes et hommes français. 1) Cette étude a pour objectif la validation du premier questionnaire de repérage français de la violence et du harcèlement psychologique intraconjugaux (QR-VHPIC). Celui-ci possède de bonnes qualités psychométriques.2) Cette étude montre que le HPIC est la forme de violence la plus fréquente et qu’il exerce un rôle crucial dans l’émergence des violences physiques et sexuelles. 3) Cette étude montre que le HPIC est le seul prédicteur des symptomatologies dépressive, anxieuse et post-traumatique. 4) Cette étude montre qu’il existe un schéma de 8 stratégies qui distingue les victimes des non-victimes. 5) Cette dernière étude indique que les expériences précoces négatives, aux travers des schémas précoces inadaptés (SPI), vulnérabilisent le sujet au HPIC à l’âge adulte. Dans cette thèse, nous discutons de l’importance du repérage du HPIC sur le plan clinique et de la recherche, mais également de la nécessité d’adapter et de faire évoluer tant la prise en charge des victimes que leur parcours au sein de la justice française.