https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/soutenance-elise-riquin_1609941984108-jpg
  • Le 02 décembre 2022
    Salle C248 bâtiment Censive - Nantes Université
    false false
  • Début : 13h30

SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE

CONCERNANT :


Madame Charlotte ROWE

sur le sujet suivant  :

Événements traumatiques et répercussions psychopathologiques :
étude longitudinale de l’évolution psychopathologiques de patients exposés à des ET

Traumatic events and psychopathological repercussions:
a longitudinal study of psychopathlogical evolution of indivividuals exposed to TE


SOUS LA DIRECTION DE : Abdel Halim BOUDOUKHA, Professeur des universités, Nantes Université

Composition du jury :

Rapporteuses :
- Stacey CALLAHAN, Professeure des universités, Université Toulouse 2
- Mathilde HUSKY, Professeure des universités, Université de Bordeaux

Présidente : Ghozlane FLEURY-BAHI, Professeure des universités, Nantes Université

Examinatrice : Nelly GOUTAUDIER, Professeure des universités, Université de Poitiers

Invitée : Aurore DELEDALLE, Maître de conférence, Nantes Université


Résumé :

Notre travail concerne la santé mentale et le trauma avec une collection de quatre articles. Notre travail porte sur les premiers répondants (et les secouristes) et les étudiants. Nous avons cherché à quantifier la prévalence des troubles de santé mentale des deux populations avant d'étudier le rôle des événements traumatiques dans le développement des psychopathologies. En ce qui concerne les premiers répondants, nous avons trouvé une population en souffrance avec de prévalences largement supérieures aux celles de la population générale. Il n’y avait aucune corrélation entre le nombre de ET et les mesures de santé mentale. Il y avait un lien entre la fréquence de ET et les années d’expérience, ce qui n’est pas étonnant.
Il y avait un lien entre la fréquence de ET rapportée et les années d’expérience.La détresse exprimée autour de l’ET n’était pas non plus corrélée aux troubles de santé mentale. Les étudiants avaient également des scores supérieurs aux ceux de la population générale. Il y avait un effet sur la psychopathologie des étudiants en fonction du type de trauma vécu. Il y avait également un effet du genre, de la filière et du niveau d'études. Entre la première vague et la deuxième, plusieurs variables de santé mentale évoluent, majoritairement positivement.

Our work looks at mental health and trauma. This thesis is comprised of four articles on first aiders and first responders but also students. We attempted to quantify mental health in both populations before studying the role of traumatic events in the development of mental health problems.Concerning the first aiders and first responders, we found a vulnerable population with psychopathological prevalence considerably higher than those of the general non-clinical population. There was neither a difference between the number of traumas reported and the mental health, nor a correlation beteen distress and psychopathology.
There was a link between the frequence of traumas and years of experience which is not surprising.Students were also a population in serious difficulty with mental health scores far superior to the general popultion. In the student sample we found that the type of traumatic event exposed to had an effect on the type of psychpathology. There is equally an effect in function of the gender,the subject studied and the level of study. Between the two waves, there is a positive evolution of several psychopathogical outcomes.