https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/image-seminaires-sieges-rouges-rectifiee_1637574109753-JPG
  • Le 06 décembre 2021
    En ligne
    Visio
    false false
  • Début : 14h00

SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE CONCERNANT :

Madame Anita BEC GERION

sur le sujet suivant  :

Facteurs psychosociaux et stratégies de conduite :
recherche auprès des jeunes conducteurs et ancrage régional


SOUS LA DIRECTION DE : Madame Sandrine GAYMARD (directrice de thèse)

Composition du jury :

Madame Anne-Marie COSTALAT-FOUNEAU, Professeur des Universités Université de Montpellier 3, Rapporteur
Monsieur Dario PAEZ, Professeur des Universités Universidad del Pais Vasco, Espagne, Rapporteur
Madame Sandrine GAYMARD, Professeur des Universités Université d’Angers, Directeur de thèse
Madame Christine ROLAND-LEVY, Professeur des Universités Université de Reims, Examinateur



Résumé :

Ce travail de recherche propose d’étudier l’ancrage régional des déterminants psychosociaux et des stratégies de conduite en lien avec les comportements routiers au sein d’une population de jeunes conducteurs (N=791). Notre approche s’appuie sur une évaluation multicritère afin de questionner l’impact de différents niveaux d’analyse pertinents dans les comportements de conduite, qui relèvent à la fois de variables individuelles et sociales. Cette recherche mobilise les concepts de représentations sociales, de personnalité et de théorie des jeux. Notre travail s’organise en deux axes. Le premier axe propose une lecture régionalisée des résultats selon six départements sélectionnés en fonction de leurs caractéristiques en matière d’environnement de sécurité routière. Le deuxième axe propose une lecture affinée des résultats en questionnant la variabilité de nos indicateurs au regard des départements et du sexe des conducteurs. La prise en compte du sexe permet de souligner les contributions singulières du contexte sur les variables considérées. La lecture régionalisée précise que les variables individuelles et sociales contribuent conjointement à l’élaboration des pratiques. Nous soulignons l’impact des variables de personnalité dans les choix risqués, en particulier de la facette recherche de sensations pour quatre de nos zones d’étude. Il apparaît toutefois que les forces prédictives des différents niveaux d’analyse ne sont pas similaires selon les départements. Les résultats indiquent également la présence de différents systèmes normatifs, permettant aux individus de légitimer les transgressions routières. En outre, les variations régionales sont plus présentes au niveau de la pensée sociale qu’au niveau des mesures de personnalité ou des mesures de stratégies, en particulier pour la population des jeunes femmes.