https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/image-soutenance-these_1607355278028-JPG
  • Le 17 décembre 2020
    false false
  • Début : 10h00 en visioconférence

SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT EN PSYCHOLOGIE

CONCERNANT :

Madame Ornella OUAGAZZAL

sur le sujet suivant  :

Evènements Traumatogènes et Symptômes Post-Traumatiques : Clinique, Evaluation
et Conséquences Psychopathologiques de l'Exposition aux Evènements
Traumatogènes.


SOUS LA DIRECTION DE : M. Abdel Halim BOUDOUKHA (directeur de thèse)

Composition du jury :

- Monsieur Abdel Halim BOUDOUKHA – Professeur - Université de Nantes (directeur de thèse)
- Madame Grazia CESCHI – Maître d’Enseignement et de Recherche, Université de Genève 3 (Suisse) (rapporteur)
- Madame Mathilde HUSKY – Professeure des Universités - Université de Bordeaux (rapporteur)
- Madame Anne CONGARD – Professeure - Université de Nantes (autre membre)
- Monsieur Olivier BODIC – Psychiatre et Responsable de l’Unité de Victimologie - CHU de Nantes (membre invité)
- Madame Nelly GOUTAUDIER – Maître de Conférences - Université de Poitiers (membre invité)



Résumé :

L’exposition aux événements traumatogènes est un phénomène fréquent au sein de la population générale. La définition des événements traumatogènes a évolué au grès des révisions des classifications internationales actu elles (DSM et CIM). Ce changement successif de définition des événements traumatogènes a eu plusieurs incidences sur leur classification, sur les taux de prévalence, et sur les outils de mesures. Les événements traumatogènes peuvent provoquer des symptômes post-traumatiques spécifiques au trouble de stress post-traumatique et non spécifiques au trouble de stress post-traumatique (dissociation et détresse psychologique). Cependant, les caractéristiques des événements traumatogènes (forme catégorielle, forme d’exposition et âge d’exposition) sont rarement étudiées dans littérature actuelle. Cette thèse tente de répondre aux manques et inconsistances de la littérature scientifique par le biais de trois études originales : 1) Cette étude a méthode mixte, menée auprès de 14 patients de l’Unité de Victimologie apporte des éléments sur le vécu émotionnel de l’événement traumatogène et sur les ressources des patients pour y faire face. Elle soulève la question de la mesure objective des événements traumatogènes. 2) Cette étude a pour objectif la construction et la validation d’un outil de repérage, l’Inventaire des Événements Traumatogènes (IET) – pour évaluer les caractéristiques des événements traumatogènes sur la base des critères de la définition du DSM-5. L’IET possèdent une bonne validité inter-juge et une bonne fidélité. Il s’agit de l’un des seuls outils de repérage disponible dans l’espace francophone. 3) Cette étude quantitative réalisée au sein d’une échantillon de 1514 participants issu de la population française. Elle montre les liens entre l’âge d’exposition et la détresse psychologique. Dans cette thèse, nous discutons de l’importance du repérage des événements traumatogènes sur le plan clinique et de la recherche, ainsi que l’effet de la chronicité d’exposition aux événements traumatogènes, comme facteur méta-ordonné pour expliquer leurs répercussions psychopathologiques. Nous préconisons qu’un meilleur repérage des caractéristiques des événements traumatogènes permet de mieux comprendre l’effet psychopathologique des événements traumatogènes pour mieux viser la trajectoire post-traumatique chez les victimes.