https://lppl.univ-nantes.fr/medias/photo/image-soutenance-these_1626343454834-JPG
  • Le 02 septembre 2021
    false false
  • Début : 10h00 en visioconférence

SOUTENANCE D'HABILITATION A DIRIGER LES RECHERCHES EN PSYCHOLOGIE

CONCERNANT :

Madame Catherine POTARD

Passage de l’adolescence à l’âge adulte émergent : Vulnérabilités, risques et santé psychologique

SPECIALITE : PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTE

Composition du jury :

Catherine BUNGENER - Professeure des Universités, Université Paris Descartes - Rapporteur
Mathilde HUSKY - Professeure des Universités, Université de Bordeaux - Rapporteur
Lucia ROMO-DESPREZ - Professeure des Universités, Université Paris Nanterre - Rapporteur
Catherine BLATIER - Professeure des Universités, Université de Grenoble - Examinateur
Bénédicte GOHIER - Professeure des Universités, Université d’Angers - Examinateur
Philippe ALLAIN - Professeur des Universités, Université d’Angers - Promoteur


Résumé :

Basée sur une approche intégrative et biopsychosociale de la psychologie clinique et de la santé, les travaux présentés s’articulent autour de trois axes de compréhension des conduites à risque et de santé des adolescents et jeunes adultes. Le premier s’intéresse aux facteurs psychoaffectifs (attachement parental, relations à soi et aux autres) et psychosociaux (normes, pairs, culture du corps) en jeu ou rejoués dans l’exploration de la sexualité aux âges adolescent et adulte émergent. Le second volet d’études porte sur le rôle des dispositions personnelles (traits de personnalité) et des processus de régulation de soi (affective, cognitivo-émotionnelle et comportementale) associés aux principales conduites à risque en termes de santé mentale à cette période de vie (e.g., suicide, anxiété sociale, addictions comportementales et aux substances). Le troisième volet interroge le rôle des compétences psychosociales (coping, empathie, résolution de problèmes sociaux, assertivité, prise de décision) dans l’émergence, le maintien et la désistance des violences interpersonnelles, telles que le harcèlement scolaire, les violences sexuelles ou entre partenaires intimes. L’élaboration d’un modèle biopsychosocial dynamique des conduites à risque et de santé est proposé, visant à intégrer les dynamiques interpersonnelle, contextuelle et développementale dans les explications biopsychosociales de la santé psychologique des adolescents et jeunes adultes. Une réflexion applicative en termes de prévention et d’interventions psychologiques est discutée, visant à promouvoir des pratiques en psychologie et en santé publique basées sur des données probantes.